Après avoir donné un aperçu des origines des différentes familles dans les pages précédentes, je vais essayer, dans les pages qui suivent, de montrer comment, à partir de ces noyaux ancestraux, se sont constitués, plus récemment, les différents groupes familiaux et, surtout, comment ils ont évolué.

Les descendants de Bonaventure Huguenin

Le 17 février 1756, à Rimaucourt, petite ville de la Haute Marne, fut célébré le mariage de Jean Huguenin, fils de François Huguenin et de Nicole Voillèque, avec Marie Leclerc. De cette union, naquirent au moins un fils, Louis Claude, et une fille Marie. Celle ci épousa, en 1793 à Rimaucourt, Claude Routier, et Louis Claude Huguenin se maria, le 10 février 1795, également à Rimaucourt, avec Marie Anne Mercier. Ce couple eût deux enfants, François, né le 25 juillet1806, et Marie Anne.Vers 1830, Louis Claude Huguenin, jusque là instituteur, était un des notables de Rimaucourt et maire de la ville. Son fils François, par la suite, exerça la profession de marchand et s'installa à Chavanges dans l'Aube. Il y épousa, le 20 novembre 1831, Rose Christine Magnin et, le 17 octobre 1832, naquit son fils Bonaventure Alexis. Celui-ci, faisant carrière comme employé des Postes, s'installa ensuite à Paris au 64 du Boulevard Mazas (actuel boulevard Diderot).

Bonaventure Alexis HUGUENIN, décédé à Paris vers 1895, avait épousé Marie Louise Pélagie DETREMONT, également d'origine champenoise, receveuse des Postes, et décédée elle-même à Pougy (Aube). De ce mariage naquit un fils, mon grand-père paternel, Edouard Louis Alexis Marie HUGUENIN, né à Paris le 11 novembre 1872 et décédé à St Eugène (Algérie) le 11 septembre 1940.

Au moment de son mariage avec Marthe Andrée DRIEU, le 28 février 1896 à Paris X , Edouard Huguenin était lui aussi employé des Postes où il devait faire une belle carrière. En 1918 il était Chef de Bureau au Ministère des Postes de la rue Cambronne à Paris 15ème et, à son décès en 1940, il était Inspecteur Général Honoraire des Postes et chevalier de la Légion d'Honneur (promotion du 13 janvier 1926). Marthe Drieu, née le 3 mai 1876 à Lyon (69) était la fille reconnue de Achille Edmond Drieu, originaire de la région de St Lô (Manche) et qui termina sa carrière comme directeur des établissement Christofle, rue Royale à Paris. Marthe Drieu est décédée le 13 août 1952 à ALGER,dans son domicile de la rue Altairac. Elle était institutrice lors de son mariage mais abandonna ensuite cette profession.

La famille Huguenin avait quitté la France après la Grande Guerre, pour l'Algérie où mon grand-père avait été nommé aux PTT de la ville de Constantine d'abord, à Alger ensuite où il acheva sa carrière comme Directeur Régional breveté des Postes et Chef du Service Colonial des Postes et Télégraphes au Gouvernement Général de l'Algérie. De son mariage avec Marthe Drieu, il avait eu deux enfants : une fille,Yvonne Marthe Julia HUGUENIN, née à Paris 15ème le 6 juin 1905 et décédée quelques jours plus tard, un fils, André Edouard Edmond HUGUENIN, né à Paris 15ème le 18 juin 1908 et décédé à Rennes (35) le 27 juin 1978. André Huguenin a fait une carrière de médecin hospitalier qu'il a achevée comme professeur de médecine agrégé à la Faculté de Médecine de l'Université de Rennes. Il avait épousé, en premières noces, le 27 décembre 1933 à Constantine, Suzanne Marguerite Marie Revel, née le 24 juin 1911 à Paris XVème, fille de Léon Albert Casimir Revel et de Julie Anna Pagès. En secondes noces, après son divorce, il épousera, à Alger, Simone Morisset, dont il reconnaitra par la suite la fille, Marie-Claude. André Huguenin était officier de la Légion d'Honneur et commandeur de l'ordre tunisien du Nicham Ifthikar.

De son premier mariage, sont issus quatre enfants :

(1) Bernard André HUGUENIN, né à Alger (Algérie) le 22 septembre 1934, baptisé à Alger Eglise St Augustin le 4 novembre 1934, marié le 10 septembre 1956 à Ploubazlanec (22), avec Jacqueline BALDOU, née le 7 juillet 1930 à La Goulette (Tunisie), fille de Julien BALDOU et de Andrée RICHARD. De ce mariage sont issus quatre enfants : Stéphane, Isabelle, Laurence et Christine.

(2) Nicole HUGUENIN, née à Alger (Algérie) le 10 juin 1936, qui a épousé Jean-Pierre GONON, le 13 août 1962 à La Roquette-sur-Var (06). De ce mariage sont issus deux enfants, Xavier et Pascale Gonon.

(3) Françoise HUGUENIN, née à Alger (Algérie) le 5 Novembre 1942, et qui a épousé en 1964, Michel RAYBAUT, né le 16 août 1943, originaire de La Roquette sur Var. Françoise a eu de son mariage trois enfants, Florence, Eric et Carole.

(4) Jean-Michel Henri HUGUENIN, né à Alger (Algérie) le 24 Avril 1944, qui a épousé Edith TREUIL, le 6 Juillet 1976 à Paris. Sans descendance.

La descendance de Jacques Revel

Pietro, un des fils de Jacques Revel et Anne-Marie Baudoin mentionnés au recensement de 1827, autrement dit Pierre Lazare REVEL, né à La Roquette sur Var (06) le 29 novembre 1787 et décédé à La Roquette sur Var (06) le 24 janvier 1872, avait épousé Marie Lucie UGO, le 25 janvier 1816 à La Roquette. Il a eu 6 enfants dont Maurice REVEL, né à La Roquette le 15 juin 1820, décédé à La Roquette le 23 juillet 1868, marié le 14 août 1851 à La Roquette avec Rosalie RAYBAUT.

Maurice Revel eut trois enfants dont Séraphin REVEL, né à La Roquette sur Var (06) le 18 janvier 1856, décédé à La Roquette sur Var (06) le 13 octobre 1927.

Séraphin Revel

Séraphin Revel

Séraphin Revel était instituteur et, de son mariage avec Alexandrine BOTTIN (née le 6 mars 1854 et décédée le 1er septembre 1930), il a eu 5 enfants, dont l'aîné Albert Léon Casimir REVEL, né à Sallagriffon 06 le 25 mai 1879, décédé à Nice 06 le 23 mars 1961, épousa le 31 juillet 1906 à Paris 15 Julie Anna PAGES (née le 5 octobre 1883 à Anduze (Gard) et décédée le 16 février 1965 à Paris 15, fille de Jean Antoine PAGES et de Marie Adèle BALMAYER).

Le couple a donné naissance à un fils, Henri Séraphin Jean REVEL, né à Mende (Lozère) le 14 mai 1907, et décédé à La Roquette sur Var (06) le 9 novembre 1908, puis à une fille, Suzanne Marguerite Marie REVEL, née à PARIS le 24 juin 1911, et qui a épousé André Edouard Edmond HUGUENIN en 1933 à Constantine (Algérie). Après un divorce, Suzanne Revel a épousé en 1946 à Alger, en secondes noces, Jean Maurice Pierre Emmanuel LAQUIERE, (né le 10 août 1918 à Alger (Algérie) de Maurice LAQUIERE et de Marie Marguerite KOCH, décédé à Cannes -06- le 28 juin 2005). Du premier mariage sont issus quatre enfants, Bernard, Nicole, Françoise et Jean-Michel, deux de la seconde union, Joëlle et Marie-Christine.

La descendance de Jean Antoine Pagès

De son mariage avec Adèle Balmayer, Jean Antoine Pagès a eu une douzaine d’enfants dont seules ont survécu six filles. Six garçons sont, en effet, morts en bas-âge, avant trois ans semble-t-il. Poussées par leur père, les six filles Pagès ont toutes, au moins au début de leur vie, embrassé la carrière de "demoiselle des Postes".

La sœur de Jean Antoine Pagès, Rosalie, avait épousé à Anduze, en 1870, le fils d’une famille de meuniers, Jean Baptiste BONNAL. Un de ses fils, Julien, a, par la suite, épousé, le 10 novembre 1890 à Anduze, une de ses cousines germaines, Marie Marguerite Pagès, fille de Jean Antoine. De ce mariage sont issus Pierre, ingénieur chimiste, né à Anduze le 17 août 1897, et Henriette Bonnal, professeur d'histoire-géographie, née à Sarcelles (92) le 4 avril 1912.

Les six filles de Jean Antoine Pagès ont eu une nombreuse descendance.

Marthe Rosine Pagès, née à Rieutort de Randon le 11 novembre 1865, décédée à Nice le 2 novembre 1955, a épousé en 1887 Jacques Albert Pagès (né en 1863 à Nîmes, mort en 1925 à Paris). A noter : la famille de Jacques Albert Pagès n'avait aucune relation connue avec celle de son épouse. De ce mariage sont nés trois enfants :

- Andrée Jeanne Adèle Pagès (née à Anduze le 17 octobre 1888, décédée à St Amand-Montrond -18- le 5 janvier 1982), épouse de Georges Louis Pierre Nativel (voir, dans les fichiers généalogiques, les familles Nativel, Foucault, Altieri, Gilles, Bagnouls et La Selve).

- Yvonne Pagès (née en 1890, morte en 1893)

- Simone Pagès (née à Paris le 19 mars 1893, décédée à Nice le 25 décembre 1992), épouse de Earl J. Smith, citoyen américain (voir, dans les fichiers généalogiques, les familles Smith, Vincent, Dorthan et Benarroche).

Ernestine Pagès (née vers 1870), épouse de Henri Pagès, frère de Jacques Albert, mari de sa soeur Marthe. Sans descendance.

Marie Prospérie Pagès (née à Mende le 2 octobre 1872, décédée à Roujan -34- le 30 janvier 1970), épouse de Antoine Paillet (voir, dans les fichiers généalogiques, les familles Paillet et Arrighi).

Marie Nathalie Pagès (née à St Germain de Calberte le 6 août 1874, morte à Paris le 8 décembre 1962), épouse de Augustin Ange Casimiri (voir, dans les fichiers généalogiques, les familles Casimiri et Mercier).

Marie Marguerite Angèle Pagès (née à Mende en 1877, décédée en 1970), épouse de Julien Bonnal, son cousin germain (voir, dans les fichiers généalogiques, les familles Bonnal, Clerc et Barraud).

Julie Anna Pagès (née à Anduze le 5 octobre 1883, morte à Paris le 16 février 1965), épouse de Léon Albert Casimir Revel (voir, dans les fichiers généalogiques, les familles Revel, Huguenin, Gonon, Raybaut, Priol, Martino, Ottavi, Morin, Sinquin, Le Deschault de Monredon, Letellier et Perrier).